Emmanuel Macron évoque le pouvoir de l'immatériel

 

 

Temps de lecture estimé : 5mn

 

PREAMBULE

Nous tenons à préciser ici que notre ambition est avant tout sociétale et donc parfaitement apolitique. L'intention n'est donc pas de prendre parti ou de fustiger telle ou telle personnalité, simplement de relayer le plus factuellement possible des faits d'actualité.

 

L'IMMATERIEL, c'est pour nous - en plus de l'Humain, l'Organisationnel et le Relationnel - globalement tout ce qui n'est pas comptable et financier.

 

 

Lors de sa visite à Tourcoing, le 13 novembre dernier, Emmanuel Macron a tenu à souligner que l'argent ne faisait pas tout.

 

Vous pouvez retrouver la transcription en intégralité de son discours ici.

 

Nous avons été interpellés par le fait qu'Emmanuel Macron affirme clairement que mettre toujours plus d'argent dans les banlieues nétait pas LA solution. Il tranche ainsi avec un certain nombre de croyances et, quelque part, de solutions de facilité couramment utilisées par les classes politiques partout dans le monde.

 

Force est de constater que les différentes tentatives de ces dernières décennies n'ont pas été complètement satisfaisantes, de l'aveu même des habitants de ces quartiers. 

Comme dans une entreprise, Emmanuel Macron a rappelé qu'ils attendaient une certaine écoute et un certain respect pour espérer se sentir partie prenante.

Nous sommes en plein dans l'immatériel !

 

Morceau choisi de l'interview de Karim Bouhassoun, auteur d'un manifeste en faveur des banlieues, par le journal La Croix, dont vous trouverez le lien vers l'article complet ici.

 

"La deuxième chose qui m’a plu, c’est qu’il a compris la nécessité d’investir dans l’immatériel. Il a parlé de budget de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru), mais il a surtout détaillé comment il voulait investir dans l’éducation, la culture, la formation et le développement économique. Ce type d’investissement, c’est le supplément qu’il faut aux politiques pour être efficaces en banlieue"

 

Emmanuel Macron semble donc vouloir commencer par le bon bout : créer les aptitudes essentielles pour ensuite utiliser efficacement les investissements financiers à venir. N'oublions pas :

De même que "science sans conscience n'est que ruine de l'âme", argent sans aptitudes pour l'utiliser n'est que perte différée.

 

L'immatériel - notamment la vision, les valeurs et la culture - jouent, dans les banlieues comme dans les  entreprises, un rôle prépondérant auquel il faut prêter toute notre attention, faute de quoi, dans les deux cas, le désengagement et la démotivation viendront détruire les plus belles espérances.

 

 

Pierre Baillot d'Estivaux

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
©Innovation Build Up Mentions légales