Valorisation : Entrepreneurs VS Financiers

 

Source image : Guilhem Bertholet

 

Dès qu'une organisation franchit une étape clé, qu'il s'agisse de levées de fonds, de fusions/acquisitions ou même de transmissions d'entreprise, vient inéluctablement le moment où il faut parler d'argent.

 

Il va falloir que les parties prenantes arrivent à s'accorder sur une estimation consensuelle de la valeur de l'entreprise.

Le moins qu'on puisse dire c'est que cela n'est pas simple.

 

Entrepreneurs et financiers auront - dans l'aboslue majorité des cas - une vision différente de la situation... Et c'est bien normal !

 

Sans parler de considérations liées à un contexte de négociation dont chacun veut - légitimement - tirer avantage, les lectures sont forcément divergentes.

 

L'entrepreneur voit son "bébé", l'investisseur voit un risque

 

D'un côté, un entrepreneur, à fortiori lorsqu'il s'agit du fondateur,de la fondatrice ou de l'équipe fondatrice, aura souvent une vision idyllique de son entreprise qu'il estime bien sûr connaître par coeur. 

Quoi de plus naturel ?

On y met nos tripes, on sacrifie une grande partie de notre vie personnelle dans cette aventure, donc notre regard peut difficilement être complètement objectif, vous en conviendrez.

 

De l'autre, un investisseur (quel qu'il soit) va chercher à se rassurer sur l'opportunité qu'il étudie.

Qu'est-ce qui rassure les financiers ? Les chiffres bien sûr !

L'investisseur va donc étudier dans le détail vos résultats - au travers de vos éléments comptables et financiers - et va devoir juger du réalisme du Business Plan que vous présentez.

Si vous êtes une startup, vous n'avez sans doute rien de très significatif à présenter donc votre valeur sera presque pleinement jugée immatérielle.

Ne l'oubliez jamais, un investisseur achète généralement la probabilité d'un profit.

Pour cela il va aller chercher, en plus des chiffres, des éléments immatériels de nature à crédibiliser vos projections et à se rassurer.

Sa connaissance, plus parcellaire de l'entreprise considérée, n'est pas de nature à l'inviter à porter - là non plus - un regard très objectif.

 

De plus, plus les enjeux et les risques sont grands, plus il aura besoin de se rassurer sur votre capacité à dérouler ce que vous promettez.

 

 

Laurent Guibert, du cabinet KAPITAIUM, qui agit en tant que tiers de confiance entre entrepreneurs et investisseurs, nous a fait le plaisir de partager les éléments immatériels sur lesquels il porte son attention.

 

Vous les découvrirez dans la vidéo ci-dessous.

Note : Pardon pour la qualité du son liée à l'absence de micro

 

Avoir conscience de l'importance de ces critères immatériels est fondamental, et il est très rassurant pour nous de confirmer que nos amis investisseurs s'y intéressent.

 

Néanmoins, il existe une véritable difficulté lorsqu'il s'agit d'évaluer l'immatériel.

Les financiers aimeraient bien donner une note à ces actifs, mais ils ne savent pas comment y parvenir... et très souvent, l'entrepreneur ne le sait pas non plus.

 

Ajoutez à cela qu'il existe également ce que les financiers appellent une "valeur de marché" qui constitue une troisième lecture à prendre en considération...

 

C'est ce constat qui mène généralement à des discussions de marchands de tapis quant à la valeur retenue pour  l'entreprise :

  • L'entrepreneur va vouloir une valeur plus élevée car c'est son bébé et qu'il "sent bien" que ça vaut plus
  • L'investisseur va vouloir une valeur plus basse car il subsiste des risques et qu'il "sent bien" qu'il faut les prendre en compte en diminuant la valorisation

 

Nous sommes certains de deux choses :

  1. le ressenti - aussi bon soit-il - ne suffit généralement pas
  2. une mauvaise valorisation est un mauvais départ pour toutes les parties

 

Diag.O® rend l'immatériel matériel

 

Pour éviter ces moments inconfortables pour chacun, Diag.O® propose de rendre l'immatériel matériel.

Notre méthode permet de mesurer la maturité d'une entreprise et sa performance immatérielle.

Pour faire simple, nous notons efficacement vos aptitudes immatérielles, celles-là même qui favorisent l'innovation et la croissance.

C'est la raison pour laquelle les financiers sont ravis de l'utiliser !

 

Cerise sur le gateau, nous avons également développé des algorithmes qui permettent d'intégrer la performance immatérielle ainsi mesurée dans la valorisation financière de l'entreprise.

Ainsi, la valeur affichée prend en compte le regard de l'entreprenneur et celui du financier de manière juste,  équitable et rationnelle.

 

Diag.O® est un pont de compréhension entre les deux mondes !

 

Voilà pourquoi de plus en plus de financiers,notamment des fonds, et d'entrepreneurs nous font confiance.

 

Alors pourquoi pas vous ?

 

 

Pierre Baillot d'Estivaux

 

 

 

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
©Innovation Build Up Mentions légales